En vidéo

Découvrez les grandes lignes du projet d'Écologie Positive et Territoires en vidéo.

1. Notre vision de l'écologie

2. Stratégie énergétique : sobriété, renouvelable, nucléaire !

3. Atteindre la neutralité carbone en faisant respecter nos normes et en produisant sur le sol européen

4. Mieux réguler l'accès à l'eau à l'aide de solutions fondées sur la nature

5. Refondre la PAC pour soutenir les agriculteurs et le climat

6. Soutenir l'industrie européenne des énergies renouvelables, notamment le solaire

7. Mettre fin aux mécanismes qui punissent ceux qui font des efforts au titre qu'ils n'en feraient pas assez

Une nouvelle 
offre politique :
redonnons
envie d'écologie !

Nous sommes nombreux à avoir des aspirations qu'aucun mouvement politique ne satisfait car elles ne sont pas réunies par une même formation.

  • Nous voulons une véritable transition écologique élaborée et mise en œuvre au service des citoyens, des entreprises et des territoires. Nous portons une écologie constructive et positive ancrée dans le réel et au centre du jeu politique. Le changement climatique, l'érosion de la biodiversité, la meilleure considération envers le vivant et le refus de la maltraitance animale, la réduction des déchets et notamment des plastiques, ou encore la préservation de l'eau et des océans sont des défis majeurs et urgents qui appellent des réponses à la fois ambitieuses mais aussi pragmatiques, car sans prise en compte du réel, les décisions sont mal comprises, mal acceptées et ne sont, in fine, pas ou mal appliquées. Notre méthode, c 'est l'écologie des solutions et du dialogue, respectueuse de ses interlocuteurs, et donc capable de construire des compromis de société avec toutes et tous, acteurs économiques, monde agricole, partenaires politiques de gauche comme de droite. 

  • Une écologie des solutions, c'est une ambition politique, en phase avec les enjeux de transitions ; c'est aussi une politique réaliste qui s'oppose à celle qui se contente de juger et de contraindre les collectivités, les entreprises et les exploitations agricoles, au lieu de les accompagner dans leurs projets de conversion vers un modèle plus vertueux. Ecologie Positive et Territoires veut pousser l'Union Européenne à s'engager dans l'accompagnement des acteurs économiques et sociaux, sur le chemin qui mène à une gestion durable des ressources, à une stratégie bas carbone, à une organisation inclusive, participative et responsable.

  • Nous voulons promouvoir, sans ambiguïté, les valeurs de la République et la laïcité, au sein d'une Europe qui défend ses valeurs de Paix, de Prospérité et de Démocratie. Nous voulons lutter contre la corruption et contre l'ensemble des réseaux mafieux qui gangrènent la société et sèment la violence. Nous voulons promouvoir et moderniser les principes de la démocratie libérale et le droit des peuples à disposer d'eux-mêmes, mis à mal par les régimes autoritaires et les groupes armés sanguinaires.

  • Nous voulons donner un nouveau souffle à la construction européenne, la rapprocher des citoyens, des entreprises, de leurs réalités et de leurs problèmes quotidiens. C'est la reconnaissance de l'échelon régional comme 1er terrain d'application qui permettra ce rapprochement. Les normes et les réglementations européennes doivent s'adapter et s'appliquer aux réalités des territoires pour être comprises de tous. Sinon les directives écologiques et économiques seront vouées à l'échec. Les identités culturelles, sociologiques et linguistiques des régions doivent être prises en compte par l'UE pour justifier sa construction démocratique ; c'est aussi le cas de la France, tellement en retard sur ces voisins européens. Elle est la dernière à ne pas avoir ratifié la Charte européenne des langues régionales et minoritaires. Elle paye par son inefficacité et son déficit budgétaire, l'hyper centralisation des compétences de l'Etat. 

Cette Europe doit faciliter les coopérations entre régions et métropoles européennes, et par là-même, pour nous, Français, redonner confiance aux territoires et initiatives locales en renforçant la décentralisation. Pour réussir, la transition écologique aura besoin de 3 piliers démocratiques : l'échelon local, l'échelon européen, et l'implication des citoyens européens. Notre liste écologiste est donc pro-européenne, régionaliste et citoyenne.

Europe, Citoyens, Territoires

Notre initiative est à la fois :

  • Pro-européenne car le contexte de montée des nationalismes et des conflits aux portes de l'Europe nécessite un bond en avant dans la construction européenne, et non un recul comme le prônent les populistes de droite et de gauche. Seuls, nous ne ferons pas face aux attaques extérieures qui ciblent très clairement nos valeurs démocratiques et nos libertés publiques. De plus, c'est l'échelon européen qui a historiquement permis les plus fortes avancées écologiques. Nous ne l'oublions pas.

  • Proche des territoires car c'est le pendant d'une Europe forte. Le modèle le plus répandu en Europe est celui d'États fortement décentralisés, et nous souhaitons en rappeler la pertinence en France, pays ultra jacobin. La diversité des territoires, des cultures, des langues, est un puissant moteur de la force de caractère de l'Europe ; c'est un fondement de la démocratie européenne. Ces territoires portent des politiques de proximité, notamment en matière de transition écologique, d'action économique, de culture et d'expérimentation. Ce sont les territoires qui peuvent porter la souveraineté alimentaire, la préservation des espaces ruraux et urbains, l'animation des espaces de vie locale se situant parfois à la rencontre des États, à l'instar des territoires transfrontaliers.
    Les territoires connaissent leurs besoins, leurs particularités, et le principe de subsidiarité les y incite. Le GIEC nous rappelle à juste titre que 70% des actions à impact doivent se faire au niveau local. Être régionaliste et européen est ainsi la meilleure manière de répondre aux enjeux écologiques et démocratiques.

  • À l'écoute des citoyens, c'est accepter enfin une vision moderne et dynamique de la citoyenneté. La participation de toutes et tous à la vie publique, avec sincérité, en banalisant par exemple les référendums, c'est construire une société plus détendue.

Tous ces messages constituent une offre politique nouvelle, écologiste et réformiste pour le climat, la biodiversité et la protection du vivant, régionaliste et pro-européenne. Nous la porterons le 9 juin prochain devant les français.